Léon Geoffray

 

Léon Geoffray, né en 1852, mort en 1927, est un diplomate français à l'origine de l'Entente cordiale, puis ambassadeur de France à Madrid.

Léon Marcel Isidore Geoffray, né à Paris le 1er octobre 1852, est un des deux fils de Pierre-Joseph Geoffray (1804-1886), propriétaire, ancien fabricant de soieries et financier à Lyon, et de Juliette Joséphine Sauvage de La Martinière.

Le jeune Léon Geoffray fait des études de droit, devient docteur en droit et avocat à la cour d'appel de Paris, puis choisit d'entrer dans la carrière diplomatique et réussit le concours des Affaires étrangères.

Il est d'abord attaché au service du contentieux au ministère des affaires étrangères en 1877, puis à l'ambassade de Constantinople de 1877 à 1879. Il est de nouveau au service du contentieux au ministère des affaires étrangères, à partir de 1879. Il y gravit les échelons de commis principal en 1883, rédacteur en 1886, secrétaire d'ambassade en 1891, avec effet rétroactif.

Léon Geoffray est ensuite nommé premier conseiller à l'ambassade de Londres, à partir de 1895, avec le grade de secrétaire première classe, puis de ministre plénipotentiaire en 18961. Il y constate un état d'esprit très anti-français ; il en rend compte dans ses rapports, et écrit le 9 août 1898, au moment de l'occupation française de Fachoda :

« On se dit que le Français est l'adversaire-né de l'Angleterre (...) Si bien que, sans désirer un conflit armé avec notre pays, une certaine partie de la nation anglaise s'habitue à l'idée que ce conflit peut éclater un jour, et même qu'il ne saura manquer d'éclater. »

Léon Geoffray s'attache passionnément à l'apaisement et à la réalisation d'une alliance entre l'Angleterre et la France. Pour y parvenir, malgré la crise de Fachoda, il n'hésite pas à faire à plusieurs reprises la navette entre les deux pays pour convaincre à la fois son supérieur hiérarchique Paul Cambon, vite convaincu, son ministre Théophile Delcassé, le gouvernement britannique et le gouvernement français. Il prépare et accompagne les visites respectives d'Édouard VII à Paris, et du président Loubet à Londres. Il participe ainsi activement à la réalisation et au maintien de l'Entente cordiale, signée en 1904.

Lors de son départ de Londres en 1908, Édouard VII lui remet à titre exceptionnel les insignes de Grand Croix de l'Ordre de Victoria qui n'avait jamais été remis à un ministre plénipotentiaire. Léon Geoffray part alors pour Le Caire où il est consul général de 1908 à 1910.

Il est nommé en juillet 1910 ambassadeur de France à Madrid, auprès du roi Alphonse XIII. Il contribue alors à assurer à la France la neutralité de l'Espagne qui repousse les offres de l'Allemagne. Mais en octobre 1917 il est démis de ses fonctions, à la suite de la crise desrelations franco-espagnoles.

Léon Geoffray épouse Louise Marcotte de Quivières. Le couple a deux fils : Pierre Geoffray (1884-1975) et Edme Geoffray (1886-1926).  Il meurt à Paris le 25 décembre 1927.

0
0
0
s2sdefault

Notre note Tripadvisor

sawdays guide  tripadvisor2017 2routardbonne table2

Ce qu'ils en pensent | What they think

Un lieu parfait : un paradis

Nous te remercions encore une fois très cordialement pour ton accueil généreux et les jours et soirs amicales et romantiques dans ton château ! Nous avons carrément trouvé un lieu parfait : un paradis...

Livre d’or des hôtes, Katja et Christoph, octobre 2011

Un château à l’atmosphère délicieuse pour incorrigibles romantiques

"Une demeure au bel esprit XIXe siècle, rénovée avec délicatesse" "Une vue époustouflante" "La restauration intelligente et délicate préserve l’esprit fin XIXe siècle" "Teintes exquises, jolies chambres et belle vaisselle !"

Côté Est, printemps 2010, texte : Virginie Manivet, photos : Marie-Pierre Morel



Lire l'article

Why not stay in a real chateau?

There is nothing to beat staying in a real chateau. For a couple of days you feel like a prince, or a duke, or a marquis. The ambiance is just great and the views from the chateau are breath-taking. The rooms are large and have all modern facilities. The area is beautiful, with excellent views, it does not matter in which direction you go. Cluny and the château de Drée are very near and are well worth a

visit. Allow yourself to be spoilt in this authentic part of France.

www.tripadvisor.com, Bruges, le 26 octobre 2011

Contact

Château de Vaulx
71800 Saint-Julien de Civry France

E-mail: marty@chateaudevaulx.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone: +33 385.70.64.03

Qui est en ligne ?

Nous avons 144 invités et aucun membre en ligne

Newsletter

Aimeriez-vous être régulièrement informé/e de nos activités et de nos séjours à thème ? Inscrivez-vous ! Promis, on ne vous noiera pas sous les messages.
captcha