Léon Geoffray

 

Léon Geoffray, né en 1852, mort en 1927, est un diplomate français à l'origine de l'Entente cordiale, puis ambassadeur de France à Madrid.

Léon Marcel Isidore Geoffray, né à Paris le 1er octobre 1852, est un des deux fils de Pierre-Joseph Geoffray (1804-1886), propriétaire, ancien fabricant de soieries et financier à Lyon, et de Juliette Joséphine Sauvage de La Martinière.

Le jeune Léon Geoffray fait des études de droit, devient docteur en droit et avocat à la cour d'appel de Paris, puis choisit d'entrer dans la carrière diplomatique et réussit le concours des Affaires étrangères.

Il est d'abord attaché au service du contentieux au ministère des affaires étrangères en 1877, puis à l'ambassade de Constantinople de 1877 à 1879. Il est de nouveau au service du contentieux au ministère des affaires étrangères, à partir de 1879. Il y gravit les échelons de commis principal en 1883, rédacteur en 1886, secrétaire d'ambassade en 1891, avec effet rétroactif.

Léon Geoffray est ensuite nommé premier conseiller à l'ambassade de Londres, à partir de 1895, avec le grade de secrétaire première classe, puis de ministre plénipotentiaire en 18961. Il y constate un état d'esprit très anti-français ; il en rend compte dans ses rapports, et écrit le 9 août 1898, au moment de l'occupation française de Fachoda :

« On se dit que le Français est l'adversaire-né de l'Angleterre (...) Si bien que, sans désirer un conflit armé avec notre pays, une certaine partie de la nation anglaise s'habitue à l'idée que ce conflit peut éclater un jour, et même qu'il ne saura manquer d'éclater. »

Léon Geoffray s'attache passionnément à l'apaisement et à la réalisation d'une alliance entre l'Angleterre et la France. Pour y parvenir, malgré la crise de Fachoda, il n'hésite pas à faire à plusieurs reprises la navette entre les deux pays pour convaincre à la fois son supérieur hiérarchique Paul Cambon, vite convaincu, son ministre Théophile Delcassé, le gouvernement britannique et le gouvernement français. Il prépare et accompagne les visites respectives d'Édouard VII à Paris, et du président Loubet à Londres. Il participe ainsi activement à la réalisation et au maintien de l'Entente cordiale, signée en 1904.

Lors de son départ de Londres en 1908, Édouard VII lui remet à titre exceptionnel les insignes de Grand Croix de l'Ordre de Victoria qui n'avait jamais été remis à un ministre plénipotentiaire. Léon Geoffray part alors pour Le Caire où il est consul général de 1908 à 1910.

Il est nommé en juillet 1910 ambassadeur de France à Madrid, auprès du roi Alphonse XIII. Il contribue alors à assurer à la France la neutralité de l'Espagne qui repousse les offres de l'Allemagne. Mais en octobre 1917 il est démis de ses fonctions, à la suite de la crise desrelations franco-espagnoles.

Léon Geoffray épouse Louise Marcotte de Quivières. Le couple a deux fils : Pierre Geoffray (1884-1975) et Edme Geoffray (1886-1926).  Il meurt à Paris le 25 décembre 1927.

0
0
0
s2sdefault

Notre note Tripadvisor

sawdays guide  tripadvisor2017 2 routardbonne table2Le Figaro Magazine

Latest news

  • Vaulx in the light
    With the season change, new atmospheres come from darkness, new hope come into the light, in a sweet cotton, and take you beyond dreams... Vaulx welcomes you on clouds !    
  • Autumn and its gifts
    Autumn has arrived with its pleasures: picking, last roses, preparing winter reserves and cocooning by the fire... Vaulx welcomes you all year round!    
  • Le Brionnais vu par Des racines et des ailes, France 3, 21 février à 20h50
    Le mercredi 21 février 2018, l'émission « Des Racines et des Ailes » intitulée « Mon village en Bourgogne » va consacrer 45 minutes au Brionnais. Une découverte du paysage de bocage et des églises...
  • Le guide d’un art de vivre à la française
    Depuis 30 ans, les Guides Rivages présentent la meilleure sélection d'hôtels et de maisons d'hôtes de charme en France. Bonne nouvelle : la dernière étude de Miles Partnership indique que les Guides...

Ce qu'ils en pensent | What they think

Categorically the finest accommodation and hospitality I've ever encountered

We stayed just one brief night in the Chateau de Vaulx, as a stop over on the drive back up from the South of France. We had booked a meal, but were heavily delayed on the roads - we rang Marty, the owner, to tell him, thinking that we would have to cancel dinner; but he was very reassuring and kind, told us not to worry, and that we would have dinner whenever we arrived. In the end,we arrived exhausted, with nerves frayed, at half past 9 at night, after 10 hours of hell on the road...and the reception we received was the PERFECT antidote to our appalling day.

0
0
0
s2sdefault

Une halte royale qui vous va bien

Une halte bien sympathique, retirée ce qu'il faut. Très bon accueil. Marty trouve toujours la solution et tous participent à votre bien être car cela rejaillit sur les hôtes, même les chiens et le chat vous souhaitent la bienvenue. Un bon petit déjeuner en terrasse avec une superbe vue. Important pour moi : votre animal est aussi bien accueilli. Un petit parc et forêt à votre disposition, pas belle la vie

de château ? Enchantée, voilà tout ! Bon manque... la piscine.

www.tripadvisor.com, September 26, 2011, SARO9, Paris, France

0
0
0
s2sdefault

Wir kamen, sahen und blieben.

Wegen der Gastfreundschaft und der guten Küche von Marty, wegen der tollen Lage und wegen dem schönen Ambiente und der vielen Möglichkeiten, sich zu entspannen. Deswegen kommen wir immer wieder - nächstes Jahr sicher zum vierten Mal in Folge. Das wissen wir heute schon. Les Quatres Nous aus Heidelberg und Basel, www.tripadvisor.com, UwJ, Bâle, 31 octobre 2013

0
0
0
s2sdefault

Contact

Château de Vaulx
71800 Saint-Julien de Civry France

E-mail: marty@chateaudevaulx.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone: +33 385.70.64.03

Who is online ?

We have 70 guests and no members online

Newsletter

Would you like to be regularly informed about our activities and our stays on a theme ? Subscribe!
captcha